Dialogue

Vocabulary

Learn New Words FAST with this Lesson’s Vocab Review List

Get this lesson’s key vocab, their translations and pronunciations. Sign up for your Free Lifetime Account Now and get 7 Days of Premium Access including this feature.

Or sign up using Facebook
Already a Member?

Lesson Notes

Unlock In-Depth Explanations & Exclusive Takeaways with Printable Lesson Notes

Unlock Lesson Notes and Transcripts for every single lesson. Sign Up for a Free Lifetime Account and Get 7 Days of Premium Access.

Or sign up using Facebook
Already a Member?

Lesson Transcript

Votre chambre d'hôtel ressemblait à une expo d'art en France?
Cet été entre Nantes et Saint Nazaire, il y a la deuxième édition de la Biennale d'art contemporain Estuaire. Sur l'estuaire de la Loire entre ces deux villes, des artistes viennent installer des oeuvres d'art ou d'architecture contemporaines. Les villages et les sites industriels de cet espace géographique sont investis pour les mois d'été, cette année du 5 juin au 16 août. Et presque tout est gratuit.
J'étais encore à Nantes pour la première il y a deux ans. Il y avait des oeuvres incroyables. Un artiste japonais, Tatzu Nishi, avait construit autour de la statue d'une fontaine une chambre d'hôtel. On pouvait la visiter pendant la journée et le soir elle était louée comme une vraie chambre d'hôtel. Au Lieu Unique (LU), la Scène Nationale de Nantes, Thomas McIntosh diffusait des fréquences par des haut-parleurs dans un grand bassin d'eau. Ces fréquences créaient alors des ondes sur l'eau qui étaient projetées sur un écran par un jeu de lumière. C'était génial. On était hors du temps, transporté dans un autre univers. À Saint Nazaire, Felice Varini a peint des entrepôts et des silos du port. Quand on était à un point précis, tout se coordonnait et formait des formes géométriques parfaites alors que les bâtiments pouvaient être à plusieurs centaines de mètres. Incroyable ce jeu de perspectives ! Et tellement d'autres choses...
Cet événement permet aussi de (re)découvrir l'estuaire. Pendant cette période, on peut aussi prendre la navette qui permet de voir toutes les oeuvres depuis la Loire. On redécouvre la campagne et les petits villages. Les sites industriels, notamment les raffineries, gagnent en poésie.
C'était tellement bien que je suis retournée voir les sites nantais plusieurs fois, à chaque fois que quelqu'un venait me rendre visite. J'ai dû voir la chambre d'hôtel une dizaine de fois, McIntosh cinq ou six fois.
Parlez-moi de vos découvertes artistiques 'live'.

1 Comment

Hide
Please to leave a comment.
😄 😞 😳 😁 😒 😎 😠 😆 😅 😜 😉 😭 😇 😴 😮 😈 ❤️️ 👍

FrenchPod101.com Verified
Wednesday at 06:30 PM
Pinned Comment
Your comment is awaiting moderation.

Votre chambre d'hôtel ressemblait à une expo d'art en France? Cet été entre Nantes et Saint Nazaire, il y a la deuxième édition de la Biennale d'art contemporain Estuaire. Sur l'estuaire de la Loire entre ces deux villes, des artistes viennent installer des œuvres d'art ou d'architecture contemporaines.Les villages et les sites industriels de cet espace géographique sont investis pour les mois d'été, cette année du 5 juin au 16 août. Et presque tout est gratuit. J'étais encore à Nantes pour la première il y a deux ans. Il y avait des œuvres incroyables. Un artiste japonais, Tatzu Nishi, avait construit autour de la statue d'une fontaine une chambre d'hôtel. On pouvait la visiter pendant la journée et le soir elle était louée comme une vraie chambre d'hôtel. Au Lieu Unique (LU), la Scène Nationale de Nantes, Thomas McIntosh diffusait des fréquences par des haut-parleurs dans un grand bassin d'eau. Ces fréquences créaient alors des ondes sur l'eau qui étaient projetées sur un écran par un jeu de lumière. C'était génial. On était hors du temps, transporté dans un autre univers. À Saint Nazaire, Felice Varini a peint des entrepôts et des silos du port. Quand on était à un point précis, tout se coordonnait et formait des formes géométriques parfaites alors que les bâtiments pouvaient être à plusieurs centaines de mètres. Incroyable ce jeu de perspectives ! Et tellement d'autres choses... Cet événement permet aussi de (re)découvrir l'estuaire. Pendant cette période, on peut aussi prendre la navette qui permet de voir toutes les œuvres depuis la Loire. On redécouvre la campagne et les petits villages. Les sites industriels, notamment les raffineries, gagnent en poésie. C'était tellement bien que je suis retournée voir les sites nantais plusieurs fois, à chaque fois que quelqu'un venait me rendre visite. J'ai dû voir la chambre d'hôtel une dizaine de fois, McIntosh cinq ou six fois. Parlez-moi de vos découvertes artistiques 'live'.